Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

"L'art équestre commence par la perfection des choses simples."

Nuno Oliveira.

  Les articles équestres de conseilartequestre.com
   
PIERRE GUILBAUD, QUI SUIS-JE
LES STAGES DE CONSEIL ART EQUESTRE
LES ARTICLES DE CONSEIL ART EQUESTRE
AIDE A L'ACHAT D'UN CHEVAL
CONTACTER PIERRE GUILBAUD A CONSEIL ART EQUESTRE
LE LIVRE D'OR DE CONSEIL ART EQUESTRE
LES PARTENAIRES DE CONSEIL ART EQUESTRE

Articles:

Les origines de l'art questre

Xénophon

Les perversions du dressage

Antoine de Pluvinel

Franois Robichon de la Gurinire

Longer un cheval

Le changement de pied

L'paule en dedans

Antoine de Pluvinel

Connu pour son uvre "le Manège Royale", il est de ceux qui marquèrent profondément l'histoire de l'équitation de tradition Française. Bien que son uvre fut publier après sa mort, elle ne fait que reprendre les conseils donnés au Dauphin Louis XIII. Son édition ayant été assurée par un ami proche de Pluvinel avec le concours de Crispin de Pas.

 

Antoine de Pluvinel, un article de conseil art équestre

Antoine de Pluvinel est né à Crest (Drôme) en 1552. Âgé d'environ dix ans il est envoyé en Italie jusqu'en 1571 pour travailler dans l'académie fondée par Grisone sous la direction de Pignatelli.
De retour en France il est présenté au Roi Charles IX.
Il accompagnera Henri III lors de son voyage en Pologne et reviendra avec lui en France à la mort de Charles IX.
En 1594, après être devenu premier écuyer ordinaire sous Henri III, Henri IV l'autorise à fondé à Paris une académie pour perfectionner la noblesse Française dans "l'exercice de monter à cheval".
Cela marque un tournant important car jusqu'alors la noblesse devait se rendre en Italie pour s'y instruire et engageait de lourdes dépenses.
L'académie dispensera également des leçons de danse ainsi que d'autres sur "les arts d'agréments".
Parmi les disciples illustres qui fréquentèrent l'académie nous retiendrons William Cavendish et Richelieu alors Marquis du Chillou.
Rapidement , Pluvinel se verra charger par Henri IV de mettre le jeune Louis XIII en selle.
Pluvinel meurt le 24 Aout 1620 et son uvre sera publiée sous le titre "Le Manège Royale".*


Ce traité est écrit sous la forme d'entretiens à l'attention du jeune Louis XIII.
Il ressort de son ouvrage deux principes fondamentaux:
-"Le cheval doit être considéré comme un être sensible et intelligent"
-" La psychologie du cheval ne doit pas être négligée"

Jusqu'alors les procédés de dressage était souvent brutaux et Pluvinel chercha à les adoucir. Il préconise la discrétion des aides, l'emploi de mors simples aux canons brisés et recommande le travail de deux pistes comme assouplissement. Le concept d'une légèreté est évident même s'il n'est pas formulé.
On lui doit cette formule devenue célèbre:"...la gentillesse est aux chevaux comme la fleur sur les fruits, laquelle ostée ne retourne jamais."
Il fait travailler "la cervelle plus que les reins et les jambes".
Pluvinel rapportera d'Italie la pratique des piliers pour assouplir et préparer les chevaux en cherchant à perfectionner cette technique par l'ajout d'un deuxième pilier. Ces mêmes piliers seront à l'origine de nouvelles avancées deux siècles plus tard mais cette fois par leurs suppression. Trop de chevaux y seront brisés par la maladresse.

L'ouvrage d'Antoine de Pluvinel reste exceptionnel par la qualité des gravures de Crispin de Pas, célèbres dans le monde entier.

Prochainement un article sera consacré à Francois Robichon de la Guérinnière.


*la biographie est tirée de Wikipédia
   

"La théorie nous enseigne à travailler sur de bons principes; et ces principes, au lieu de s'opposer à la nature, doivent servir à la perfectionner par le secours de l'Art."

La Guérinière

         
RETOUR ACCUEIL CONSEIL ART EQUESTRE   PLAN DU SITE CONSEIL ART EQUESTRE   POUR SIGNALER UN PROBLEME TECHNIQUE
         
        Haut de page